Article

Action de protestation des chauffeurs de La Poste et exemples dramatiques de l’externalisation démontrés concrètement

Les chauffeurs de La Poste et syndicom ont lancé avec succès un cycle national d’actions de protestation. À partir d’exemples concrets, ils ont démontré concrètement les conséquences dramatiques de l’externalisation sur les conditions de travail. Un point presse a informé sur l’état des négociations avec La Poste. D’autres actions sont prévues dès demain durant plusieurs jours dans toute la Suisse.

Photos

 

Une action de protestation des chauffeurs de La Poste et de syndicom, le syndicat suisse des médias et de la communication, s’est déroulée aujourd’hui entre 11h et 15h devant La Poste de Montbrillant (Cornavin Dépôt) à Genève. Soutenus par syndicom, les chauffeurs de la Poste s’opposent à cette externalisation. Ils ont fait signer une pétition contre l’externalisation de ce service de La Poste pour sensibiliser leurs collègues et la population sur cette dégradation du service public et des conditions de travail. Pour rappel, le 4 septembre dernier, La Poste annonçait sa volonté d’externaliser dès la fin 2016 sa flotte de camions en faisant disparaître 187 emplois, provoquant une forte réaction parmi les chauffeurs postaux.



Un point presse a informé sur l’état des négociations avec La Poste sur cette question de l’externalisation. Une délégation du personnel et syndicom ont profité de la période de consultation prévue en cas de licenciements collectifs qui s’est terminée le 26 octobre pour faire un certain nombre de propositions visant à empêcher ou limiter au maximum les pertes d’emploi.

 


On peut citer notamment : engagement d’un nombre important d’apprentis ce qui permettra à terme de renverser la pyramide des âges, remplacer les départs à la retraite et limiter les coûts. L’achat de nouveaux véhicules avec le taux de change actuel et les rabais baisseraient le coût du parc. Investir dans la recherche de clients privés « haut de gamme », optimiser les tournées  et rapatrier les tournés les plus rentables qui ont été externalisés par le passée.      


Lors de la rencontre avec La Poste le 28 octobre dernier, celle-ci a pris acte de ces propositions et les étudie en ce moment. La réponse de La Poste arrivera d’ici un mois.

 


Lors du point presse de cet après-midi, syndicom a révélé un certain nombre de cas de dumping que cette sous-traitance provoque, presque par définition. Ces cas démontrent que La Poste ne peut pas contrôler sérieusement toute la chaîne de la sous-traitance que l’externalisation de ses chauffeurs implique. C’est ainsi que les chauffeurs d’une entreprise sous-traitante genevoise connue de syndicom reçoivent un salaire-horaires de 17.8 francs de l’heure. Ces salaires très bas par rapport aux salaires des chauffeurs de La Poste ne sont même pas conformes aux usages genevois pour le secteur. L’entreprise ne garantit du travail que pour une partie de la journée, le reste variant d’un jour à l’autre, provoquant une grande incertitude quant au salaire final à la fin du mois. Ce cas est d’autant plus emblématique car cette entreprise a repris les tournés d’une autre entreprise sous-traitante connue de syndicom qui a disparu du jour au lendemain en laissant les salariés avec plus de trois mois de salaires non payés. Ces quelques exemples démontrent que l’externalisation renvoie les chauffeurs à une jungle, situation d’autant plus inquiétante que La Poste dit travailler avec plus de 250 entreprises de sous-traitance.

 


Pour syndicom, il est clair ce processus est inacceptable. La précarisation de l’emploi au détriment du personnel soumis à la CCT ouvre les portes à des cas de dumping salarial. La Poste ne maîtrise pas la chaîne de sous-traitance et il n’y a pas de principe de responsabilité solidaire qui oblige La Poste à surveiller les sous-traitants, comme cela est le cas dans la construction.


Les revendications de syndicom sont donc maintenues : « Stop à l’externalisation » et le syndicat exige qu’au moins 30% du transport postal reste à l’interne. Pour montrer à La Poste que syndicom et les chauffeurs postaux sont déterminés à faire valoir leurs revendications, les actions de protestation suivantes ont d’ores et déjà été planifiées dans toute la Suisse:

 

  • Lu, 2.11. à Genève
  • Ma, 3.11. à Haerkingen
  • Me, 4.11. à Daillens
  • Je, 5.11. à Berne/Ostermundigen
  • Ve, 6.11. à Cadenazzo
  • Me, 11.11. à Bienne
  • Je, 12.11. à Zurich
  • Ve, 13.11. à Rothenburg

Photos: Alex Patino

 

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter