Article

Stop à la suppression de personnel chez Swisscom

4000 employé-e-s de Swisscom ont signé la pétition «Stop à la suppression de personnel chez Swisscom», remise aujourd’hui au Conseil fédéral et au Parlement. Ils lancent ainsi un signal important pour notre revendication. Elle vise une modification de la stratégie de propriétaire du Conseil fédéral, l’assouplissement de la pression liée à la réduction des coûts chez Swisscom et une politique durable du personnel.

© Jens Friedrich

Chez Swisscom, la situation du personnel est de plus en plus difficile en raison des attentes de plus-value et de rendement de la Confédération envers l’entreprise. Les objectifs stratégiques du Conseil fédéral ont pour conséquence que des considérations politico-financières entraînent de plus en plus de réductions de postes chez Swisscom. 

Large soutien des employé-e-s chez Swisscom

C’est pourquoi syndicom a lancé une pétition pour stopper les suppressions de personnel chez Swisscom. La pétition a été remise aujourd’hui aux services parlementaires. Elle exige du Conseil fédéral et du Parlement qu’ils adaptent dans les plus brefs délais la stratégie de propriétaire de la Confédération et stoppent la suppression de personnel chez Swisscom. Près de 4000 employé-e-s de Swisscom ont signé la pétition. 

Démantèlement au détriment de la qualité

Les conséquences de la suppression massive d’emplois sautent aux yeux: une entreprise telle que Swisscom doit se démarquer en permanence de ses concurrents par la qualité et l’innovation, ce qui n’est possible qu’avec du personnel motivé. La stratégie de propriétaire de la Confédération expose toutefois de plus en plus les employé-e-s à un environnement de travail marqué par l’incertitude. La surcharge de travail et les craintes de pertes d’emploi deviennent la norme, ce qui nuit aussi à la productivité du personnel. 

Qui dit A doit aussi dire B

Pour que Swisscom puisse préserver son standard de qualité élevé exigé aussi au niveau politique et qu’il reste compétitif comme bon employer sur le marché du travail, les attentes de plus-value et de rendement de la Confédération doivent absolument être revues à la baisse. Du fait que la stratégie de Swisscom dépend notamment aussi des objectifs financiers du Conseil fédéral, la suppression d’emplois est délibérément acceptée. Or une entreprise innovante a besoin d’une politique durable du personnel. Le Parlement doit donc s’engager face au Conseil fédéral pour qu’il prenne aussi ses responsabilités envers les employés de Swisscom dans le cadre de sa stratégie de propriétaire.

[Translate to Français:]

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter