Article

Des augmentations de salaires allant jusqu’à 1,5% sont nécessaires et réalisables

Négociations salariales 2016/17

Les syndicats de l'USS exigeront lors des négociations 2016/17 des augmentations allant jusqu'à 1,5% selon les branches ou les entreprises.

La conjoncture est à la hausse - également dans l'industrie d'exportation et dans celle des machines. Les finances publiques se présentent aussi mieux que les gouvernements ne l'ont prévu. En outre, le renchérissement refait son apparition, on s'attend à une augmentation de 0,5% vers la fin de l'année. A plusieurs reprises, les syndicats ont exigé une augmentation spéciale que justifie l'évolution dramatique des primes d'assurance-maladie.

Les syndicats de l'USS mettent la priorité sur des augmentations générales, ainsi que par des montants uniformes. Ils veulent ainsi réduire le retard qu'accusent les revenus des salarié(e)s de longue date ainsi que les inégalités de salaire et les écarts de salaire croissants.

Les syndicats qui négocient avec les pouvoirs publics exigent aussi de ceux-ci qu'ils arrêtent de refuser les systèmes de progression salariale existants.

 

Les revendications de syndicom :

  • La Poste : + 1% ;
  • Swisscom et autres fournisseurs de télécoms : + 1% ;
  • Grands éditeurs de presse : au moins +100 Fr. ;
  • Librairies : +50 Fr. à titre général.

Vue d'ensemble des revendications :

  • Construction : +80 Fr. à titre général ;
  • Second œuvre : 1% + indemnités pour les primes-maladie ;
  • Industrie pharmaceutique : au moins +100 Fr. à titre général, +120 Fr. pour les salaires entre 6000 et 7000 Fr., +150 Fr. pour les salaires inférieurs à 6000 Fr. ;
  • Industrie alimentaire : au moins +80 Fr. à titre général et +100 Fr. pour les salaires allant jusqu'à 5700 Fr.;
  • Industrie MEM : au moins +70 Fr. à titre général, +100 Fr. pour les salaires entre 6000 et 7000 Fr., +120 Fr. pour les salaires inférieurs à 6000 Fr ;
  • Commerce de détail : +1% à titre général; primes-maladie: au moins 45 Fr. jusqu'à 5000 Fr.; mesures spéciales pour les salarié(e)s de longue date ;
  • Sécurité privée : +1% sur les salaires minimums des salarié(e)s à plein temps, +1,5% sur les salaires minimums horaires à partir de quatre années de service ; augmentations ciblées pour les salarié(e)s à temps partiel (USS)

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter