Article

Le droit du travail s´applique également aux géants de la technologie

Comme le rapporte la SRF, le tribunal administratif de Genève a décidé de considérer UberEats comme employeur. syndicom salue la décision judiciaire. Celle-ci serait un signal important pour les salariés en Suisse, indiquant qu'il existe également des règles dans l'économie de plateforme qui protègent les employés et qui doivent également être respectées par les géants de la technologie. Cela signifie qu'Uber relève également de la loi sur la poste et est obligé de négocier une CCT.

UberEats a longtemps hésité à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ses salariés, prétextant de ne fournir que des services et que leurs chauffeurs sont des travailleurs indépendants. Quelques patrons d'entreprises se sont outrageusement enrichis depuis des années ainsi et, en revanche, des milliers de travailleurs ont été plongés dans la précarité.

UberEats doit embaucher ses chauffeuses et chauffeurs

Après que différentes autorités suisses ont jugé que la logique et la pratique d'UberEats sont illégales, l'étape suivante s'avère être une décision du pouvoir judiciaire genevois. Il faut s'en féliciter – enfin, les autres cantons sont en possession d'une décision de justice qui peut servir à les orienter. syndicom attend des autres autorités cantonales qu'elles imitent la démarche du canton de Genève et interdisent le modèle UberEats actuel. Qu'il s'agisse de location de personnel ou non: L'US-Multi est un employeur, il doit embaucher ses chauffeurs et payer les cotisations de sécurité sociale. Pour le secrétaire central de syndicom, David Roth, une chose est claire: «UberEats doit enfin assumer ses responsabilités d'employeur. En tant que fournisseur régulier sur le marché de la logistique, Uber est également obligé de négocier une CCT, conformément à la loi postale. »

Les lois s'appliquent à tout le monde

syndicom attend de UberEats qu'il respecte la loi suisse et adhère à la «Convention collective des coursiers à vélo et services de messagerie urbains», comme le font les entreprises de messagerie locales en Suisse.

«Convention collective des coursiers à vélo et services de messagerie urbains»

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

Deviens membre