Article

Les employés d’imprimerie remettent une lettre ouverte à Michael Ringier

Photos

 

Opens external link in new windowLa visite (YouTube)  Opens external link in new windowLa visite II (YouTube)  Opens external link in new windowLa vsisite III (YouTube)

 

Opens external link in new windowLa visite IV (YouTube)Opens external link in new windowLa visite V (YouTube) Opens external link in new windowLa visite VI (YouTube)

 

Opens external link in new windowLa visite VII (YouTube) Opens external link in new windowLa visite VIII (YouTube) Opens external link in new windowLa visite IX (YouTube)

 

Près de 30 employés de l’ancienne imprimerie Swissprinters Lausanne SA se sont rendus ce matin à Zurich pour remettre à Michael Ringier, l’actionnaire principal du site Swissprinters Renens, VD, une lettre ouverte censée donner plus de poids à leur requête: le «concept social» en vigueur jusqu’à présent pour près de 50 employés d’imprimerie menacés de licenciement doit être amélioré!

Une indemnité de départ à hauteur de 10% d’un salaire mensuel est exigée pour chaque année de service accomplie. En outre, la commission du personnel de Swissprinters Lausanne SA (à ne pas confondre avec la société IRL+ nouvellement créé sur le même site) et le syndicat syndicom exigent que les personnes licenciées qui seront au chômage à la fin de l’année reçoivent aussi  pendant 6 mois une indemnité compensatoire qui arrondisse leur indemnité de chômage au niveau de leur ancien salaire. Les quelque 70 anciens employés de Swissprinters qui ont pu être engagés à des salaires inférieurs par la société IRL+ nouvellement créé reçoivent un telle indemnité compensatoire. Leurs collègues licenciés devraient être traités au moins de la même manière.

Michael Ringier n’a pas reçu personnellement la délégation de Suisse romande, mais envoyé Martin Werfeli, président du conseil d’administration de Swissprinters SA, et Bruno Hoerler, chef Marketing/Vente de Ringier Print, à la porte du siège principal de Ringier à Zurich. M. Werfeli a réceptionné la lettre et laissé entrevoir la possibilité de «discuter encore une fois» les requêtes des manifestants au Conseil d’administration. La revendication du syndicat et de la commission du personnel est elle claire: il faut de nouvelles négociations entre les partenaires sociaux pour que le «concept social» de Swissprinters devienne un véritable plan social digne de ce nom.

Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtrefacebook.com

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter