Article

Tamedia poursuit le démantèlement drastique de ses médias

A peine dix mois après la restructuration étouffante à 24heures et à la Tribune de Genève avec une vingtaine de postes de travail supprimés, le géant éditeur zurichois continue à tourner la vis, cette fois-ci au quotidien « Le Matin ». syndicom demande à Tamedia de renoncer à tout nouveau licenciement.

[Translate to Français:] © Thierry Porchet

Six licenciements ont été prononcés ce matin. Sans en avoir préalablement informé la société des rédacteurs ni la coordination des rédactions, la direction a convoqué six collaborateurs pour leur signifier leur renvoi. Ceci dans la perspective du regroupement des redactions de 20minutes et du Matin. Les six personnes licenciées ne bénéficieraient d´aucun plan social, ne seraient pas liberé-e-s de leur obligation de travailler et n´auraient droit à aucune indemnité de départ.

syndicom dénonce le démantèlement que Tamedia effectue systématiquement dans les rédactions et critique sévèrement le traitement indécent du personnel. L´éditeur fait toujours des bénéfices faramineux, paie des salaires et bonus indécents à son management et sort chaque année environ 50 millions de dividendes aux actionnaires – dont le gros morceau va à la famille Coninx-Supino. En même temps, Tamedia se montre extrêmement radin envers les collaboratrices et collaborateurs licencié.e.s et leur refuse un plan social. syndicom exprime toute sa solidarité envers les personnes touchées et envers l´ensemble du personnel. Le syndicat est à leur disposition et se battra – en concertation avec impressum – pour faire entendre leur voix.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter