La nouvelle convention collective de travail chez IMS

Avantages apportés par la nouvelle CCT

Ces derniers mois, nous avons négocié la nouvelle CCT IMS. La balle est maintenant dans ton camp : acceptes-tu la nouvelle CCT ? Devons-nous signer la convention en l’état ? En tant que membre de syndicom, tu peux donner ton avis à ce sujet.

 

 

Nous sommes parvenus à quelques améliorations substantielles en ta faveur. Voici un aperçu des changements principaux

 

  • Seconde pause payée de courte durée
    A partir d’une durée de travail de sept heures par jour, une seconde pause payée de 15 minutes est octroyée (avant il n’y avait qu’une seule pause de 15 minutes).
     
  • Indemnité forfaitaire de 250 francs pour les services externes
    Les employé·e·s en service à l’extérieur reçoivent désormais une indemnité forfaitaire de 250 francs par mois. C’est une amélioration pour 97 pour cent des employé·e·s concernés. Les employés d’IMS n’ont plus besoin d’établir un décompte fastidieux des frais en fonction des dépenses, car une base forfaitaire s’applique à nouveau.
     
  • Meilleur accord social
    Si l’employeur doit procéder à des licenciements pour des raisons économiques, il existe désormais une meilleure couverture. En principe, la règle suivante s’applique : plus le nombre d’années de service est élevé ou plus l’employé·e est âgé·e, plus la prestation est élevée. Elle comprend en général le délai de résiliation et une prestation de sortie.
     
  • Augmentations de salaire plus justes
    Les augmentations salariales profitent à un plus grand nombre d’employé·e·s à l’avenir. Lors de nouveaux engagements de personnel, l’expérience professionnelle effective est désormais pleinement prise en compte. Le risque d’avoir de nouveaux employé·e·s situés dans une classe salariale trop basse peut ainsi être réduit. Pour les
    négociations salariales annuelles, cela signifie que les augmentations salariales ne sont pas distribuées en premier lieu aux salarié ·e·s classés trop bas, mais qu’un plus grand nombre de personnes bénéficient du gâteau entier.
     
  • Répartition plus judicieuse des augmentations salariales
    La nouvelle CCT stipule qu’un mécanisme de répartition doit être convenu de manière contraignante lors des négociations salariales annuelles (exemple: plus le salaire est bas, plus l’augmentation salariale est élevée). Les supérieur·e·s hiérarchiques disposent donc d’instructions claires sur la manière dont les augmentations de salaire doivent être réparties.
     
  • Souhaits de flexibilisation évités
    En fin de compte, la délégation de négociation est parvenue à empêcher tous les souhaits de flexibilisation des conditions de travail. Par exemple, le champ d’application de la CCT demeure identique à celui de la CCT précédente (les employé·e·s exerçant une activité accessoire avec un taux d’occupation de 10 pour cent et plus restent assujettis à la CCT).
Maintenant la balle est dans ton camp: devons-nous signer la nouvelle CCT? Les membres de syndicom décident… et reçoivent le matériel de vote par la poste.

Avec syndicom, tu as un syndicat fort à tes côtés!

adhère maintenant

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter