Articolo

Plus que jamais, un salaire minimum !

Le syndicat Unia déplore l’acceptation aux urnes de l’initiative « contre l’immi­gra­tion de masse ». Car elle apporte de mauvaises réponses à de vrais problèmes. Le OUI à l’initiative reflète les réelles craintes éprouvées par la population en matière de salaire et d’emploi. Il faut maintenant tenir compte de ces préoccupations en introduisant un salaire minimum légal et des contrôles efficaces du marché du travail. Unia s’opposera à toute tentative de démanteler les droits des travailleuses et travailleurs.

Le résultat du scrutin montre que jusqu’ici, le Conseil fédéral et le Parlement n’ont pas suffisamment pris au sérieux les craintes de la population. Ils ont ainsi négligé d’améliorer, comme le leur demandaient les syndicats depuis longtemps, les mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes. Or, il est certain que les instruments en place ne suffisent pas pour prévenir les abus comme le dumping salarial auquel se livrent des employeurs peu scrupuleux. Le OUI d’aujourd’hui à l’initiative de l’UDC est donc un vote de sanction contre l’inaction du Conseil fédéral, des partis bourgeois, d’Economiesuisse et des autres associations patronales.

Le syndicat Unia s’engagera de toutes ses forces pour que les travailleuses et travailleurs ne fassent pas les frais de cette initiative. Il serait inacceptable qu’elle affaiblisse la protection des salaires et qu’elle précarise la situation juridique des migrant·e·s. Unia s’opposera à toute tentative de démanteler les droits des travailleuses et travailleurs, notamment le droit de vivre en famille et celui d’obtenir les mêmes conditions d’emploi et de salaire que toutes les personnes travaillant en Suisse.

Un salaire minimum est plus nécessaire que jamais

Suite à l’adoption de l’initiative, il est d’autant plus nécessaire d’améliorer la protection des salaires et des conditions de travail car la libre circulation des personnes et ses mesures d’accompagnement sont elles aussi remises en cause. Pour prévenir à l’avenir tout dumping salarial et social, il est nécessaire de préserver et étendre les moyens de contrôle des commissions paritaires et tripartites. De même, il faudra faciliter la déclaration de force obligatoire des conventions collectives de travail.

En outre, un salaire minimum légal pour tous les travailleuses et travailleurs, comme le préconise l’initiative des syndicats, est plus essentiel que jamais. Lui seul pourra mettre le holà au dumping salarial pratiqué par de nombreux employeurs, garantir des salaires équitables pour tous et protéger efficacement le niveau des rémunérations en Suisse. Le syndicat Unia déploiera toutes ses forces pour que le peuple adopte l’initiative sur le salaire minimum le 18 mai prochain. La campagne pour cette votation sera lancée ces prochains jours.

Attestation pour les impôts

Attention pour nos membres du canton de Genève ! L’attestation des cotisations versées à votre syndicat en 2013 ne sera pas délivrée automatiquement, mais uniquement à chaque membre qui en fait la demande expresse au secrétariat régional de Lausanne par téléphone 058 817 19 27 ou par courriel : martin.debrunner@ syndicom.ch. L’attestation vous sera alors envoyée à votre domicile dans les plus brefs délais.

Rimani aggiornato

In modo personale, veloce e diretto

Vuoi sapere per cosa ci impegniamo? Abbonati alla nostra newsletter! I nostri segretari e le nostre segretarie regionali saranno felici di rispondere alle tue richieste personali.

syndicom nei tuoi paraggi

Nei segretariati regionali troverai sostegno e una consulenza competente

Abbonare la newsletter