Article

Chiffres en demi-teinte

 

À l’heure des résultats semestriels, swisscom voit son bénéfice net reculer de 2,7 % pour atteindre 784 millions de francs. Le chiffre d’affaires est lui en hausse de 1 %. La société tire un bilan positif : « Malgré la baisse des tarifs d’itinérance, les effets de change et la vigueur de la concurrence, notre résultat au premier semestre est solide et bon », déclare Urs Schaeppi, CEO de Swisscom. Les départs de clients sont « très faibles ». Swisscom TV, les contrats combinés et Fastweb (Italie) ont attiré de nombreux nouveaux clients. Les effectifs en Suisse ont augmenté de 7,3 % et les investissements de 9,5 %. La marge Ebitda se situe toujours à la hauteur incroyable de 37 % (contre 38,3 % au premier semestre 2014). L’action a néanmoins chuté de 2,48 % après cette annonce. Pour l’ensemble de 2015, Swisscom table sur une légère baisse par rapport à 2014, avec un chiffre d’affaires net supérieur à 11,5 milliards (11,7 en 2014), un Ebitda de plus de 4,2 milliards (4,4 en 2014) et des investissements de plus de 2,3 milliards (2,4 en 2014). Le dividende resterait inchangé.

Chez Sunrise, le N° 2, c’est une perte de 152 millions qui a été annoncée au premier semestre, notamment à cause du coût de l’entrée en Bourse (155 millions) en février, de coûts de refinancement et d’une contraction des ventes de téléphones mobiles. Le nombre d’abonnés mobiles est en hausse (+5,2 %), ainsi que pour Sunrise TV (+37 %). La marge Ebitda reste confortable à 32,4 % (31,7 % en 2014), grâce à des « initiatives d’efficacité en cours ». Après une perte nette au premier trimestre 2015, le profit net est devenu positif au deuxième trimestre 2015, à 14 millions de francs. Le titre sunrise dégringolait néanmoins de 6,44 % après l’annonce de ces chiffres. L’action pourrait profiter de rumeurs de fusion avec Salt ou cablecom, avance la banque Vontobel, qui se demande « où sunrise va encore réduire ses coûts » ( L’Agefi , 21.8.15). Le dividende resterait inchangé.

UPC cablecom est plus avare en chiffres sur une première moitié de l’exercice 2015 jugée « satisfaisante » et dont Eric Tveter, CEO de UPC Austria et upc cablecom, tire « un bilan positif ». Seul le chiffre d’affaires du deuxième trimestre, en hausse de 3,5 %, est donné, ainsi que la hausse (+1,4 %) du nombre d’abonnements (mobile et internet surtout). Rien n’est indiqué sur le bénéfice net ou la marge Ebitda. Les résultats de Salt ne sont pas encore disponibles. (YS)

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter