Article

Développer le service public – avec les employé-e-s

Dès avril 2019, Roberto Cirillo est tenu de conduire le géant jaune vers l’avenir. En tant que responsable du groupe Poste, il assume un poste à responsabilité. syndicom espère qu’il poursuive et développe l’échange jusqu’ici ouvert entre les partenaires sociaux. Sans expérience du service public, il doit en outre développer rapidement une compréhension du mandat de service universel.

© die Post

Le conseil d’administration de La Poste Suisse SA a nommé Roberto Cirillo comme nouveau responsable du groupe. De grand défis l’attendent – l’entreprise a agi plusieurs fois de manière maladroite ces derniers mois. Le scandale des subventions chez CarPostal fut un faux-pas de trop qui a coûté le poste de son prédécesseur, Madame Susanne Ruoff. Quant aux conflits avec le personnel, ils ont eux aussi pris des dimensions toujours plus importantes.

Le tessinois Roberto Cirillo doit maintenant faire mieux: syndicom est curieux de savoir comment il collaborera avec les employé-e-s. Il doit faire preuve d’ouverture d’esprit à leur égard, les impliquer et construire avec eux l’avenir de la Poste. Les employé-e-s sont et restent l’image de marque de La Poste: ils fournissent des prestations pour lesquelles ils doivent être honorés. syndicom espère un partenariat social ouvert et se réjouit d’une collaboration constructive.

Le mandat de service public a la priorité
La Poste évolue sur un marché en pleine mutation et doit s’affirmer comme un acteur dans la branche Logistique. En tant qu’entreprise du service public, elle est toutefois tenue de se mettre d’abord au service de la population. Or La Poste ne donne pas satisfaction; les transformations permanentes sont ressenties comme un démantèlement des prestations publiques.

Ce mécontentement se manifeste aussi au Parlement à Berne: des interventions et initiatives visant à stopper le démantèlement du service public y sont en suspens. Roberto Cirillo dispose d’une large expérience en matière de gestion, mais il l’a acquise dans l’économie privée. Or en tant que nouveau responsable de La Poste, il doit développer une compréhension du service public, qui ne soit pas au service du profit, mais de la population.

syndicom attend de Roberto Cirillo qu’il agisse de manière avisée au niveau du mandat de service universel et veille à associer le personnel au développement de La Poste.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter