Article

FAIRLOG: alliance pour des conditions de travail décentes dans le transport routier des marchandises et la logistique

Les syndicats SEV, syndicom et Unia forment l’alliance FAIRLOG, afin d’améliorer les conditions de travail et les conditions-cadres légales dans la logistique et le transport routier des marchandises. Cela doit être réalisé d’une part par la conclusion de conventions collectives de travail et la représentation directe d’intérêts dans les entreprises et, d’autre part, en influant sur les conditions-cadres politiques au niveau national.

v.l.n.r.: Daniel Münger, Giorgio Tuti, Vania Alleva, ©Manu Friederich

FAIRLOG est un projet conjoint des syndicats SEV, syndicom et Unia dans le but d’améliorer les conditions de travail et de vie des salariées et des salariés dans les domaines de la logistique et du transport routier des marchandises.

Grand besoin d‘agir
Les conditions de travail dans le transport routier des marchandises et la logistique laissent aujourd’hui beaucoup à désirer. La concurrence déloyale, le manque de contrôles, les bas salaires, des temps de travail trop longs et un stress croissant marquent le quotidien des collaboratrices et des collaborateurs. En outre, les salaires n’ont pratiquement pas augmenté ces dernières années et le dumping salarial est un problème largement répandu. C’est pourquoi, outre l’amélioration des dispositions de protection légales et relatives aux conventions collectives de travail, l’exécution des mesures d’accompagnement et le contrôle des conditions de travail en vigueur doivent aussi être résolument mis en œuvre.

Réponse à la numérisation
Le transport routier des marchandises et la logistique sont également modifiés par la numérisation. Divers groupes ou plateformes contrôlent toujours plus souvent des chaînes logistiques entières. FAIRLOG demande une participation des salarié-e-s à la numérisation et s’engage contre une trop grande densification du travail et la surveillance des employé-e-s. Une formation professionnelle bien développée et attrayante ainsi que des possibilités de formation continue sont d’autres réponses importantes.

La concurrence internationale nécessite une protection
Il règne une concurrence internationale féroce dans la branche. Dans ces conditions, il est indispensable que les dispositions de protection en vigueur en Suisse ne soient pas affaiblies, mais au contraire renforcées. Il convient de défendre, dans l’intérêt des salarié-e-s, des réglementations comme la limite de poids à 40 tonnes, l’interdiction de circuler la nuit et le dimanche, l’interdiction du cabotage et le principe des salaires suisses sur les routes suisses.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter