Article

Formation et perfectionnement

syndicom a réalisé une enquête en ligne auprès des employé·e·s de Swisscom. Les résultats montrent qu’il est nécessaire d’intervenir : pour le maintien et l’amélioration de l’employabilité sur le marché du travail, pour la mise en œuvre de mesures de formation et pour leur soutien financier. 86 % des sondé·e·s souhaitent pouvoir suivre des formations et perfectionnements.

A la demande du groupe stratégique CCT, syndicom a mené en décembre 2016 une enquête en ligne sur la formation et le perfectionnement auprès des employé·e·s de Swisscom. Les résultats obtenus serviront de base aux prochaines négociations sur la convention collective de travail de Swisscom. 1158 employé·e·s ont participé à l’enquête, dont les résultats ont été pondérés et adaptés en fonction de la répartition par âge.

Employabilité pas toujours garantie

Près d’un tiers des personnes interrogées ont indiqué qu’elles n’ont suivi, depuis leur engagement chez Swisscom, aucune formation susceptible de contribuer au maintien de leur employabilité sur le marché du travail hors de Swisscom. Il est significatif que les femmes soient moins nombreuses que les hommes à suivre des mesures de formation/perfectionnement. Quoi qu’il en soit, deux tiers des sondé·e·s en ont profité. Ils confirment que les mesures sont bonnes, voire très bonnes pour garantir leur employabilité sur le marché du travail hors de Swisscom. En revanche, les employé·e·s âgés et ceux qui bénéficient de plus de vingt années de service estiment que ces mesures ne sont pas forcément très utiles.

Ces douze derniers mois et durant les trois à cinq dernières années, plus de la moitié des sondé·e·s ont suivi une à deux mesures de formation/perfectionnement. De manière générale, le perfectionnement chez Swisscom se limite donc à une ou deux mesures de formation par personne.

Problèmes de financement

43 % des mesures de formation/perfectionnement avaient trait à la numérisation ou aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. La grande majorité des sondé·e·s les ont trouvées utiles, voire très utiles. Bien que Swisscom ait pris en charge la totalité des coûts pour la majorité des personnes concernées, 41 % des employés ont toutefois dû fournir eux-mêmes une contribution. Pourquoi ? Cette question se pose aussi dans le cadre du temps de travail mis à disposition pour accomplir une formation. La moitié des sondé·e·s ont dû sacrifier une partie de leur temps libre.

43 % des sondé·e·s ne sont pas d’avis que Swisscom s’est efforcé d’améliorer leur compétitivité. Un tiers (32 %) ne sont plutôt pas d’accord ou pas du tout d’accord avec l’affirmation selon laquelle Swisscom soutient suffisamment les employés. De même, un bon tiers estime que Swisscom ne tient pas compte des besoins du personnel dans le financement. Enfin, 40 % considèrent les décisions en matière de soutien financier comme non transparentes et non compréhensibles.

Meilleure prise en compte des besoins du personnel

Ces douze derniers mois, trois quart des sondé·e·s ont eu un entretien avec leur supérieur·e hiérarchique concernant les mesures de formation/perfectionnement. Résultat : 86 % souhaitent suivre des mesures de formation/perfectionnement supplémentaires. Chez les employé·e·s âgés, ce taux s’élève encore à 77 %. En outre, 80 % des sondé·e·s souhaitent que Swisscom soutienne aussi les mesures de formation/perfectionnement sans lien direct avec leur fonction actuelle.

Ces constats seront pris en compte lors des négociations CCT et fourniront d’autres arguments pour un véritable droit à la formation/perfectionnement. Car il s’agit de donner du contenu à la devise de la formation permanente et de veiller à ce qu’elle soit soutenue par les entreprises. C’est pourquoi syndicom exige que Swisscom offre un droit annuel à cinq jours de perfectionnement – et que ce droit ne soit assorti d’aucun délai de prescription pour que des formations plus conséquentes puissent aussi prendre place.

Quelle est ton appréciation sur les affirmations suivantes concernant les formations et les perfectionnements ?

Souhaiterais-tu fréquenter plus de formations / perfectionnements ?

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter