Article

Journée internationale des migrant·e·s du 18 décembre 2015

Quelque 230 millions de personnes à travers le monde vivent hors de leur pays d’origine, volontairement ou involontairement. Les migrant·e·s représentent environ 3 % de la population mondiale. Le 18 décembre 1990, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la « Convention internationale pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille ». Cette Convention concrétise les droits humains. Elle prévoit l’égalité de traitement de tous les travailleurs immigrés, en particulier le droit aux mêmes conditions de travail, l’accès à la formation et la participation à la vie politique. À ce jour, aucune nation industrielle occidentale qui accueille des immigrants n’a accepté de reconnaître la Convention. La Suisse ne l’a ni signée ni ratifiée non plus. Depuis l’an 2000, la « Journée internationale des migrants », célébrée le 18 décembre, rappelle les droits des migrant·e·s.

Au XIXe siècle, la Suisse est un pays d’émigration. Dès la moitié du XIXe siècle et pendant des décennies, l’Amérique est aussi une terre d’émigration pour de nombreuses personnes issues des régions pauvres de montagne.

Au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle déjà la Suisse, elle aussi, est devenue un pays d’immigration. La Constitution libérale de 1848, qui est à l’origine de la Suisse moderne, offre une protection à de nombreuses victimes de persécution politique.

Aujourd’hui, sur les huit millions de citoyen·ne·s qui vivent en Suisse, deux millions viennent de l’étranger. L’école et le marché du travail contribuent largement à leur intégration, mais nous pouvons tous y participer. Des membres de syndicom, issus ou non de la migration, s’engagent pour des conditions de travail justes et un respect mutuel.


Actions syndicom aux Centres logistique Poste
Le 18 décembre, syndicom célébrera la journée des migrant·e·s à La Poste, qui emploie des personnes provenant de 142 nations. En Suisse, 15 % des employé·e·s ont un passeport étranger. Dans les centres courrier et colis, les migrant·e·s représentent plus du double de cette proportion. C’est pourquoi syndicom rappellera les droits des migrant·e·s au centre courrier à Zurich-Mülligen, aux centres courrier et colis à Härkingen et au centre logistique à Genève-Monbrillant.

A Härkingen, Mülligen ou Genève réservez un bon accueil à nos collègues qui distribueront des étoiles de Noël. ( AZ )

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter