Article

La crise des journaux

Nombreux sont les pays, en Europe, mais aussi dans le reste du monde,où les annonces de fermeture de titres ou de suppression de postes de travaildans le secteur des médias se succèdent. Au Tessin, les derniers mois ont apporté leur lot de nouvelles de ce type. Les temps changent, la crise s’aggrave – même si certains groupes nationaux comme Ringier et Tamedia restent particulièrement profitables – et les éditeurs philanthropes sont désormais en voie d’extinction. 

On ne peut le nier : les temps sont durs et difficiles pour les journaux, en particulier pour les quotidiens. En Allemagne, la Frankfurter Rundschau, l’un des quelques quotidiens nationaux de centre-gauche qui ont écrit l’histoire de l’après-guerre, a fait faillite. Le Financial Times Deutschland (FTD), petit frère du célèbre quotidien britannique, cesse de paraître depuis décembre. Créé à Hambourg en 2000 seulement, le journal avait suscité un peu d’espoir pour un secteur qui, désormais, s’est habitué aux fermetures de titres et licenciements
de collaborateurs. Mais, selon la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le FTD n’aurait fait qu’accumuler les pertes depuis sa création.

. Newsweek, hebdomadaire historique aux Etats-Unis, publiera, fin 2012 après 79 ans d’existence, le dernier exemplaire en version imprimée. Les éditions seront ensuite exclusivement lisibles sous forme électronique. Après des quotidiens importants de Boston, Seattle, Denver, La Nouvelle-Orléans ou Cincinnati, Newsweek est le premier des grands hebdomadaires nationaux à renoncer totalement à l’impression.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter