Article

La Poste et la politique doivent s’engager sur la bonne voie

Le résultat annuel présenté ce jour montre que La Poste reste une entreprise solide, capable de financer ses investissements à partir du bénéfice. Mais il est désormais grand temps de repositionner l’entreprise et de se détacher de la logique de rendement à court terme de l’ère Ruoff. La Poste doit se rallier à l’idée du service public. Pour ce faire, il importe que la classe politique crée elle aussi les bases nécessaires.

Ces dernières années, La Poste n’a cessé de motiver le recul de son bénéfice par le déclin de PostFinance. Le résultat 2019 montre toutefois qu’il convient de poser de nouveaux jalons. En effet, même si PostFinance présente un meilleur résultat, La Poste accuse un nouveau recul de son bénéfice. Le rendement total demeure néanmoins stable et représente le chiffre le plus fiable au vu des constantes réallocations de pertes et profits au sein du groupe. Le recul du bénéfice comporte toutefois de gros risques à moyen terme en ce qui concerne l’accessibilité aux prestations postales pour la population et l’économie.

Des investissements axés sur la clientèle plutôt que des jouets
Les expériences infructueuses de ces dernières années doivent faire place à des innovations et des investissements dans un service public proche de la clientèle, qui offre des prestations complètes. La direction de La Poste doit innover au cœur de la logistique au lieu de s’occuper de jouets, tels que les drones et les robots de traitement des colis. Car la Suisse a besoin d’un service public de qualité élevée. Elle a besoin d’une Poste forte. A cette fin, La Poste et la classe politique doivent replacer ce mandat de base au centre de leurs décisions. Par exemple dans le cadre de la prochaine révision de la loi sur la poste. PostFinance et RéseauPostal doivent se voir accorder la liberté de développer leur activité. Le Conseil fédéral doit réduire les exigences de rendement fixées dans ses objectifs stratégiques. En contrepartie, La Poste est tenue d’étoffer à nouveau son réseau postal avec de nouvelles offres au lieu d’externaliser les pertes à RéseauPostal, afin de justifier ainsi un nouveau démantèlement. En se concentrant uniquement sur le rendement, La Poste met à mal le fort soutien dont elle bénéficie au sein de la population.

La logistique du futur exige une présence sur tout le territoire
Aucun renversement de tendance ne se dessine dans le résultat annuel malgré la réduction du réseau des offices de poste et la diminution des prestations. Entre-temps, La Poste considère chaque rayon vide d’une succursale Migros comme un point d’accès, au lieu de proposer de nouvelles prestations dans les offices de poste. Or un marché existe en raison du recul de nombreuses prestations dans les quartiers et les villages. En pleine expansion, le marché des colis exige une présence physique finement structurée sur tout le territoire, faute de quoi le volume des transports privés continuera d’augmenter. De même, le monde de plus en plus complexe des assurances et des opérations bancaires et de paiement nécessite des conseils supplémentaires. Les employés des offices de poste ne doivent pas être reconvertis en vendeurs d’oursons gélifiés. La Poste doit plutôt miser sur la qualité de son personnel dans ses points d’accès et développer davantage cet aspect. En fin de compte, cela ne peut fonctionner qu’avec des filiales propres sur tout le territoire.

Les employés postaux demandent des actes plutôt que des paroles
La nouvelle direction de La Poste doit veiller au personnel. «Sous la nouvelle direction, le ton envers les employés a certes changé en public. Mais les employés exigent aussi des actes. La prestation reconnue du personnel doit être récompensée par de meilleures conditions de travail», déclare le secrétaire central David Roth. Lors de la mise en place des jalons, syndicom veillera à ce que les requêtes du personnel soient prises au sérieux et respectées.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter