Article

La Poste viole-t-elle la CCT ?

En avril, le système salarial adapté de La Poste s’appliquait pour la première fois. syndicom a réalisé un sondage auprès des salarié·e·s de La Poste, dont nous présentons l’évaluation. Le bilan est très insatisfaisant. De nombreux employé·e·s sont mécontents, ont été mal informés par les supérieurs ou se sentent injustement traités.

Les résultats du sondage auprès des membres montrent l’urgence d’agir dans la politique d’information et la mise en œuvre du système salarial. Mais ce n’est pas tout : sur la base de plusieurs retours, syndicom se demande même si La Poste ne viole pas la CCT. On en observe déjà de premiers signes que nous voulons examiner.

Information insuffisante

L’accord que syndicom a conclu avec La Poste était clair. Nous approuvons des augmentations de salaire individuelles à condition que le système salarial soit transparent et juste, et que les supérieurs hiérarchiques informent leurs employé·e·s en détail. Le sondage, auquel ont participé plus de 550 employé·e·s postaux, remet en question cet accord. Seule la moitié du personnel estime avoir été suffisamment informée. Les supérieur·e·s hiérarchiques doivent donc s’améliorer sur ce point.

Incompréhension fréquente

La CCT définit trois critères selon lesquels les mesures de salaire individuelles sont calculées : la prestation personnelle, l’évaluation du personnel et le classement dans la fourchette salariale. Seuls 39 % des sondé·e·s estiment que ces trois critères ont été appliqués de manière compréhensible.

Un sondé écrit : « La prestation personnelle et l’évaluation personnelle ne jouent malheureusement plus aucun rôle si l’on n’est pas classé tout en bas de la fourchette salariale. » Le nombre de sréactions similaire laisse penser que les mesures salariales ne sont pas utilisées uniquement pour des mesures individuelles, mais aussi pour ce qui est appelé hygiène salariale. Les mesures salariales, à proprement parler, incluent aussi la correction de classifications trop basses. Ces dernières ne peuvent toutefois pas être financées par des mesures salariales individuelles.

Grande insatisfaction

Il n’est donc pas étonnant que le système salarial provoque un grand mécontentement. Pas moins de 88 % des sondé·e·s sont partiellement ou pas du tout satisfaits du système salarial. Notamment les employé·e·s âgés classés à un échelon élevé dans la fourchette salariale se sont plaints auprès de syndicom d’être généralement exclus des augmentations de salaire. Un collègue écrit : « Mon supérieur hiérarchique m’a dit que les augmentations individuelles ne seront plus d’actualité pour les employés âgés ces prochaines années. » Au vu du fort mécontentement, le besoin d’agir est grand.

Des violations encore plus graves ?

De plus, syndicom a été informé d’erreurs commises non seulement dans l’application du système salarial, mais aussi dans certains domaines, où le calcul du montant total consacré aux augmentations repose sur une base erronée.

La CCT prévoit que 0,6 % de la masse salariale totale (chez CarPostal 0,4 %) serve de base de calcul pour tous les employé·e·s. Toutefois, dans certains domai­nes, on n’a pris en compte dans le calcul que les personnes à l’intérieur de la fourchette salariale. Ce qui contribue à réduire massivement la somme totale disponible pour des augmentations individuelles. Voilà une violation grave de la CCT, qu’il s’agit de tirer au clair le plus rapidement possible.

Mandat clair

Pour syndicom, ces réactions montrent que des décisions claires doivent être prises. Nous prendrons contact avec La Poste et les responsables des divers domaines pour aborder les thèmes suivants.

• Faire progresser uniquement les personnes sous la fourchette salariale, c’est aller dans la mauvaise direction. Les mesures salariales individuelles doivent s’appuyer sur les critères déterminants (chiffre 2.19.2, al. 3 CCT).

• Le problème des personnes qui sont sous la fourchette salariale est structurel. La résolution dudit problème ne peut pas être financée uniquement avec les moyens destinés aux augmentations salariales individuelles. Pour comparaison, voir aussi les dispositions transitoires (chiffre 8.4 CCT Poste CH SA, chiffre 7.4 CCT CarPostal et chiffre 7.4 CCT PostFinance SA).

• Exclure des mesures salariales individuelles les employé·e·s avec des salaires d’un niveau supérieur viole les CCT.

Ces points doivent être examinés et traités le plus rapidement possible.

S’il s’avérait néanmoins que la somme totale déjà prévue pour les augmentations est insuffisante, des mesures drastiques devront immédiatement être prises. Car cela signifierait que La Poste soustrait plusieurs millions de francs au personnel. Dans ce cas, syndicom exigerait le versement rétroactif de l’argent manquant.

rappel de l’accord salarial

Dans le cadre des négociations concernant les CCT Poste CH SA, PostFinance SA et CarPostal SA, les mesures salariales ont été convenues comme suit pour 2016 :

Poste CH SA

– Mesures salariales individuelles (comprises dans le salaire assuré) de 0,6 % (y compris mesures salariales selon chiffre 2.19.2, al. 3 CCT Poste CH SA)

– Versement unique de CHF 400.– (au prorata du taux d’occupation, min. CHF 50.–)

– Les fourchettes salariales et les salaires minimaux ne sont pas augmentés

PostFinance SA

– Mesures salariales individuelles (intégrées dans le salaire assuré) de 0,6 % (y compris mesures salariales selon chiffre 2.19.2, al. 3 CCT PostFinance SA)

– Versement unique de CHF 400.– (au pro rata du taux d’occupation, min. CHF 50.–)

– Les fourchettes salariales et les salaires minimaux ne sont pas augmentés

CarPostal SA

– Mesures salariales individuelles (intégrées dans le salaire assuré) de 0,4 % (y compris mesures salariales selon chiffre 2.19.2, al. 3 CCT CarPostal SA)

– Les fourchettes salariales et les salaires minimaux ne sont pas augmentés


Nos questions sur la mise en œuvre des mesures salariales

1. Ton supérieur hiérarchique t’a-t-il suffisamment informé·e sur le système salarial ?

Oui 274 / 49 %

En partie 147 / 26 %

Non 138 / 25 %

2. Les trois critères d’évaluation ont-ils été appliqués de manière compréhensible ?

Oui 217 / 39 %

En partie 147 / 27 %

Non 191 / 34 %

3. Es-tu satisfait·e du nouveau système salarial ?

Oui 63 / 12 %

En partie 187 / 35 %

Non 289 / 53 %

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter