Article

Les membres de syndicom apprécient nos médias

L’enquête menée sur les moyens de communication de syndicom montre que la majorité des membres est très satisfaite de notre journal et du site internet. Les chiffres obtenus permettent aussi de tirer d’autres conclusions. Cette enquête a été présentée aux membres du Comité central réunis les 13 septembre dernier. Tamara Gerber *

Au printemps, l’Institut des sciences médiatiques appliquées (IAM) réalisait, à la demande de syndicom, un sondage électronique auprès des membres de syndicom. Avec 1460 questionnaires retournés, le taux de retour a été très réjouissant. Bien que seuls ceux dont syndicom connaît l’adresse e-mail – un tiers des membres – aient été contactés, le taux de participation s’élève à 11 %. C’est un très bon résultat. Un grand merci pour votre engagement !

Encore mieux informer

Le sondage avait pour objectif d’analyser la communication avec les membres via ses différents canaux. Nous voulions savoir si les membres sont satisfaits des moyens de communication de syndicom et comment les informer encore mieux. L’accent a été mis sur syndicom – le journal et sur le site internet. Car ces deux médias représentent visiblement les sources d’information les plus importantes pour les membres. Mais le sondage a aussi porté sur le comportement des sondé·e·s dans l’utilisation des médias : qui utilise quel média, à quelle fréquence et pourquoi.

Dans leur grande majorité, les 1460 formulaires ont été complétés électroniquement, car l’invitation à participer au sondage avait été envoyée par courriel. Pour permettre aux membres sans connexion internet d’y participer aussi, ces derniers ont eu la possibilité de commander le questionnaire dans sa version papier et de le renvoyer par courrier.

Les sondé∙e∙s sont constitués d’envi­ron trois quarts d’hommes. Ce qui correspond à leur proportion parmi les membres. Les résultats donnent donc une image réaliste de nos effectifs. La majorité des membres a entre 51 et 65 ans. Avec 4 %, la proportion des moins de 30 ans est minime.

Réseaux sociaux

syndicom utilise de nombreuses sources d’information : tracts, brochures, newsletters électroniques, Facebook, Twitter, etc. Même si les réseaux sociaux ont le vent en poupe, les sondé∙e∙s y recourent peu : la moitié d’entre eux possèdent un profil et un tiers indiquent l’utiliser régulièrement. D’autre part, seuls 20 % des utilisateurs de réseaux sociaux consultent la page Facebook de syndicom pour s’informer sur le syndicat. Il serait toutefois faux d’en conclure que syndicom peut se passer des réseaux sociaux. Le sondage révèle en effet que même les membres d’un certain âge jettent de temps en temps un coup d’œil à la page Facebook du syndicat. Donc si nous voulons que davantage de jeunes membres s’inté­res­sent à nous, il faut rendre cette page encore plus performante.

Un quart des participant·e·s au sondage consultent les informations sur le site de syndicom une fois par mois ou plus souvent ; la majorité plusieurs fois par année. Ils le considèrent comme une « prestation importante » et lui donnent la note 5 (sur 6), ce qui nous réjouit bien sûr. Les critiques adressées concernent plutôt le manque de visibilité du site.

Grands lecteurs

Toutes branches confondues, on constate que les membres de syndicom lisent plus de journaux que la moyenne suisse. Le journal est apprécié dans toutes les régions linguistiques : 71 % des sondé∙e∙s lisent (presque) chaque numéro. Comme les jeunes membres s’informent plutôt en ligne, le journal est moins lu dans la catégorie d’âge des moins de 30 ans. 76 % des sondé∙e∙s indiquent que les « nouveautés de branche » sont très importantes pour eux. Les conseils en matière de droit du travail, les articles sur les campagnes syndicales et les questions des membres ont aussi la cote. Plus de la moitié des lecteurs souhaitent en outre des arguments (pour et contre) sur les votations et des commentaires sur l’actualité politique. Et plus les membres sont jeunes, plus ils demandent de conseils en matière de droit du travail.

* Stagiaire à la rédaction

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter