Article

Revendications salariales 2022

Les salarié-e-s ont permis aux entreprises et aux branches de traverser la crise du coronavirus – des augmentations salariales substantielles s’imposent dès lors.?L’inflation remonte à 1 % cet automne. Quand l’économie se redresse, cela doit se refléter aussi dans les mesures salariales. Le syndicat syndicom s’engage à cette fin avec ses membres dans 14 branches.

En particulier dans les branches à forte productivité du service public et des services de base, des bas salaires de départ font partie de la norme; le travail est trop peu rémunéré à bien des endroits et une inégalité salariale entre les sexes persiste. Cette situation n’a guère changé malgré la surcharge de travail durant la crise sanitaire.?syndicom exige donc des salaires de départ équitables pour le personnel du service?public et des augmentations de salaire adaptées dans toutes les branches.

Enfin une augmentation salariale pour les libraires

Par rapport à l’année précédente, la branche du commerce du livre enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de 8,6 %. Les libraires ont fourni un immense effort dans la situation pandémique difficile. Selon un sondage réalisé par syndicom, 75 % des libraires jugent que leur charge de travail actuelle est élevée, voire très élevée. Pour 74,6 % des sondé-e-s, la charge de travail a augmenté, et même explosé depuis la dernière adaptation salariale. C’est pourquoi syndicom exige une augmentation des salaires minimaux de 2% ainsi qu’une augmentation des salaires réels de 2% pour tous les employé-e-s de la branche du livre (y c. pour le personnel de caisse et logistique), respectivement 100 francs au minimum par mois.

Malgré le boom des colis et la pandémie, les salaires de départ restent bas

Le boom du commerce électronique causé par la pandémie du coronavirus a fortement augmenté le volume des commandes dans la banche de la distribution et des services coursiers. Cette situation a renforcé la concurrence dans le secteur suisse de la logistique et menace les salaires des employé-e-s de cette branche. Sur le marché postal, l’autorité fédérale PostCom fixe des standards minimaux en matière de conditions de travail. Elle a défini un salaire minimum de 18,27 francs – un salaire très bas pour le marché du travail suisse. Afin d’éviter une précarisation des métiers de la branche de la logistique, syndicom exige de relever le salaire minimum de la PostCom et de le segmenter en fonction des catégories professionnelles.

Le télétravail et le travail hybride ne sont possibles que grâce au personnel TIC

Pendant la crise du coronavirus, des entreprises telles que Swisscom et Sunrise UPC apportent une contribution essentielle à l’approvisionnement économique du pays, comme l’a aussi confirmé l’Office fédéral responsable. Les prestations informatiques nécessaires à cette fin sont aussi fournies par les employé-e-s d’entreprises comme T-Systems, Detecon et localsearch. Enfin, on doit aux employé-e-s des entreprises de l’infrastructure de réseau que la transmission par le réseau – du producteur à l’utilisateur final – fonctionne parfaitement du début à la fin. Pour le cycle de négociation salariale 2021/2022, syndicom exige donc des augmentations de salaire de 1,2 % à 1,7 %.
 

Dossier Revendications salariales 2022

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter