Plus de temps, salaire et respect!

#grève des femmes dans les médias: notre catalogue de revendications

Dans la branche des médias aussi, les femmes sont discriminées. Le catalogue des revendications, établi conjointement, est signé par bientôt 1000 professionnels des médias et présenté aux grandes entreprises médiatiques.

 

 

 

Pouvoir éditorial

Dans les médias en Suisse, trois postes de direction sur quatre sont occupés par des hommes. Le personnel des rédactions politiques et économiques est à 70 pour cent masculin. Les rubriques concourant à la formation de l’opinion, à savoir les analyses et les commentaires, sont elles aussi essentiellement en mains masculines. Nous exigeons qu’il soit mis un terme à ce déséquilibre entre les sexes qui perdure depuis des années.

Egalité des salaires

Dans l’industrie suisse des médias, à parité d’expérience professionnelle, les femmes gagnent 700 francs de moins par mois que les hommes. Pour les postes de cadres, la différence salariale moyenne atteint même 1400 francs. Nous exigeons un salaire égal à travail égal.

Conciliation des activités professionnelles et familiales

Pour les professionnel·le·s des médias, la maternité demeure un obstacle à la carrière. 54 pour cent des femmes qui travaillent dans les médias ont moins de 30 ans alors que 30 pour cent seulement ont plus de 50 ans (ou plus de 12 ans d’expérience professionnelle). Nous exigeons des structures de travail compatibles avec les besoins des familles à tous les niveaux hiérarchiques, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Harcèlement

Parce que nous sommes des femmes, nous sommes régulièrement la cible, dans notre environnement professionnel ainsi que sur les réseaux sociaux et Internet, de propos dépréciatifs et de manifestations de harcèlement. Nous exigeons des employeurs qu’ils nous soutiennent et nous protègent contre ces phénomènes.

Sexisme dans le journalisme

Les femmes sont nettement sous-représentées dans l’espace médiatique suisse. Et quand elles sont présentes, c’est souvent de manière stéréotypée. Trop peu visibles en tant sujets actifs, les femmes tendent même à disparaitre de la couverture médiatique au-delà d’un certain âge. Nous exigeons une représentation médiatique adéquate des femmes et de la variété de leurs projets professionnels et de leurs modes de vie. Cet objectif doit être ancré dans les directives éditoriales de chaque média.

syndicom s'engage avec vous pour de bonnes conditions de travail - ensemble nous sommes forts !

Adhérez maintenant

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

Deviens membre