Article

Les délégué-e-s de syndicom s’opposent à la fermeture des imprimeries et s’engagent pour un CCT solide dans l’industrie

Aujourd’hui à Berne, les 175 participant-e-s à l’assemblée des délégué-e-s de syndicom ont pris connaissance avec inquiétude de la fermeture prévue des imprimeries de journaux à Schlieren (NZZ) et Neuchâtel (SNP). L’assemblée a en outre dénoncé l’interruption par l’association Viscom du processus visant à déclarer de force obligatoire générale le CCT pour l’industrie graphique. En outre, les délégué-e-s rejettent l’initiative «Pro Service Public»

A l’assemblée de syndicom – syndicat des médias et de la communication – au Stade de Suisse à Berne, les délégué-e-s des branches du domaine Logistique/Poste, Télécom/IT et Médias/Impression ont non seulement traité des affaires statutaires, mais aussi de divers thèmes relatifs aux branches et à la politique syndicale. La discussion a porté sur les récentes fermetures annoncées des imprimeries à Schlieren (NZZ) et Neuchâtel (SNP). Dans une résolution, les délégué-e-s exigent le retrait de la décision de fermeture de l’imprimerie NZZ et un examen sérieux en vue de son maintien.

Les délégué-e-s reprochent à l’association patronale Viscom un abus de confiance. Viscom a interrompu le processus en vue de la déclaration de force obligatoire générale (DFOG) du CCT de l’industrie graphique et n’a pas respecté les accords signés entre les partenaires sociaux. C’est une décision grave et inacceptable, qui viole le principe de la bonne foi. syndicom recourt maintenant à la voie juridique pour contraindre Viscom à redémarrer le processus.

L’assemblée des délégué-e-s de syndicom rejette à la quasi unanimité l’initiative «Pro Service Public», dont le titre laisse entendre qu’elle défend un service public fort et bien développé. Or les mesures proposées manquent leur cible et produiront exactement l’effet contraire.

Dans une résolution adoptée à l’unanimité, l’AD de syndicom rappelle que le principe «à travail égal, salaire égal» n’est toujours pas réalisé et que ce n’est pas par «accident». Il s’agit clairement d’une violation de la loi et de la Constitution, que l’Etat n’a pas combattue à ce jour. Quant au relèvement de l’âge de la retraite pour les femmes, il est tout aussi scandaleux. Avec d’autres syndicats, syndicom appelle donc à une manifestation nationale le 7 mars 2015 sur la Place fédérale à Berne.

Les délégué-e-s soutiennent également la résolution des retraité-e-s de syndicom, qui exige le maintien du pouvoir d’achat. Les personnes assuré-e-s auprès des caisses de pension de La Poste et de Swisscom subissent une baisse significative de leur pouvoir d’achat depuis plus de dix ans, car la loi en vigueur empêche leurs caisses de pension d’adapter les rentes au renchérissement. Or en Suisse, les retraité-e-s forment un groupe de consommateurs toujours plus important qui exerce une influence déterminante sur la conjoncture.

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter