1er mai 2021

Pour un nouveau départ!

Appel de l’USS

La pandémie de coronavirus bouleverse le monde (du travail). La situation n’est toutefois pas la même partout. Les collègues des professions TIC, par exemple, ne sont pas menacés dans leur existence en tant que spécialistes. Ils doivent cependant effectuer leur travail dans des conditions nouvelles ou plus difficiles. Grâce à la CCT et au partenariat social, nous avons pu élaborer des solutions avec les employeurs ou sommes en passe d’en développer. Notamment sur les aspects liés au télétravail ou à l’aménagement du temps de travail.

Mais il existe également dans nos rangs des collègues qui ont été durement touchés par la pandémie. Ainsi, malgré l’essor de la branche et en dépit des heures supplémentaires en masse et des applaudissements aux balcons, les coursières et coursiers ainsi que les distributrices et distributeurs privés attendent toujours de meilleures conditions de travail. Pour nombre d’entre eux, la réalité se résume à transporter des colis 44 heures par semaine pour un salaire de 3500 francs brut par mois. Pendant ce temps, les entreprises accumulent les profits. A lui seul, le patron d’Amazon Jeff Bezos a vu sa fortune augmenter de 74 milliards en 2020!

Dans la branche des médias, le coronavirus a accéléré la transformation structurelle. Actuellement, des emplois sont supprimés et des rédactions regroupées plus rapidement encore, par souci de profit. Au détriment des conditions de travail, de la diversité des médias et de la qualité journalistique.

Quant aux freelances et aux indépendant-e-s, la crise a montré que cette catégorie professionnelle croissante passe à travers toutes les mailles du filet social.

Pour un nouveau départ!

Et puis, il y a les collègues du tourisme, de la gastronomie, du commerce de détail et de l’industrie. Des centaines de milliers d’entre eux ont été touchés par des licenciements ou doivent craindre pour leur emploi.

Les revenus les plus bas ont été les plus durement touchés par la crise. Mais ce printemps, nous formons aussi l’espoir que les choses vont s’améliorer et qu’un nouveau départ est possible. Il est temps de revaloriser enfin les professions mal payées et d’introduire de nouvelles sécurités sociales.

La solidarité a pris une nouvelle importance dans la crise et, avec elle, la lutte pour le changement, après des décennies de domination néolibérale.

 

Le programme pour toute la suisse

 

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter