Paquet d'aide aux médias

Oui au paquet d’aide aux médias, Oui à la diversité et à la qualité


En tant que syndicat des médias et de la communication, nous disons Oui au paquet d’aide aux médias. Le paquet permet de réaliser des investissements aussi bien dans le journalisme que dans les rédactions locales, et renforce ainsi le service public et les conditions de travail. Un Non à ce projet de loi bloquerait des années durant la politique des médias et ouvrirait la voie à la centralisation du paysage médiatique.

Voici les principaux arguments

Les annonces publicitaires migrent sur des plateformes électroniques, les revenus des médias diminuent. En Suisse aussi, on observe une centralisation croissante du paysage médiatique. Cela conduit à long terme à une perte de la diversité médiatique, en particulier pour les médias locaux et régionaux.

  • En raison de l’effondrement des recettes publicitaires, le soutien public aux médias devient encore plus important pour consolider leur indépendance économique.
  • Les médias de petite et moyenne taille ont bien plus besoin de soutien que les grandes entreprises de médias : le paquet d’aide aux médias assure la survie des journaux régionaux, des médias en ligne et des chaînes privées.
  • Le soutien stimule la diversité du paysage médiatique en permettant à de petites offres médiatiques de voir le jour et de survivre.
  • Le paquet de soutien profite à tous les utilisateurs :
    Les mesures d’aide à la presse garantissent que tu reçoives encore à l’avenir dans ta boîte aux lettres ton journal ou ton magazine édité par une association.
    La promotion des médias en ligne est orientée vers l’avenir, elle profite en particulier aux jeunes.

L’assurance de qualité dans le journalisme protège des fake news. En ce sens, il est essentiel de promouvoir la formation et le perfectionnement des journalistes ainsi que des instances indépendantes que sont l’ATS et le Conseil de la presse.

  • La formation continue et le perfectionnement professionnel des journalistes obtiennent un soutien financier.
  • Le service de base de l’ATS est soutenu en tant que service public médiatique.
  • Le Conseil de la presse se porte garant du travail éthique des médias et protège contre les fake news en protégeant le code de déontologie et en faisant office d’instance de recours.
  • Nous appelons les éditeurs à investir dans les emplois et à augmenter les budgets pour les indépendant-e-s!

Des salaires bas et peu réglementés ainsi que des conditions de travail difficiles prévalent dans la distribution matinale.

Cette situation devrait enfin s’améliorer, car le paquet d’aide aux médias comporte une obligation de négocier une convention collective de travail. Elle constitue la meilleure protection pour le personnel. Ici syndicom a pu franchir une étape importante déjà avant la votation: des négociations CCT ont été entamées dans la branche de la distribution. Le paquet contribuerait toutefois aussi à maintenir la pression sur les employeurs dans cette branche. Par ailleurs, il permet de garantir le volume de la distribution matinale et quotidienne, et apporte une contribution à la garantie des emplois.

 

 

Deviens membre maintenant

syndicom s’engage avec toi pour de bonnes conditions de travail – ensemble nous sommes forts!

adhérer

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter