fileadmin/user_upload/Web/Website/syndicom/Header/telekom_branche_export.jpg

Centres de contact et d'appel

En ligne droite vers l’objectif final

Après avoir fait preuve d’engagement et de ténacité dans diverses entreprises, nous sommes parvenus à conclure une CCT de branche avec la collaboration de nos membres. La convention collective de travail (CCT) pour la branche des centres de contact et d’appel est en vigueur depuis septembre 2015. En 2017, d’autres entreprises se sont affiliées à la CCT, déclarée de force obligatoire depuis le 1er juillet 2018.

Une branche confrontée à des défis

L’étude «Travailler dans un centre d’appel», commandée par syndicom, montre que la branche doit maîtriser d’importants défis, afin de continuer à offrir en Suisse des prestations de qualité. Dans ce contexte, syndicom exige de toute urgence des mesures visant à améliorer les conditions de travail et à offrir en continu des modules de formation et de perfectionnement aux employé-e-s des centres de contact et d’appel.

A l’écoute

Depuis longtemps, nous étions conscients du fait que la branche des centres de contact et d’appel doit s’engager pour ses employé-e-s, comme l’ont reconnu aussi les responsables d’entreprise. Les négociations pour une CCT de branche menées avec Capita/avocis ont donc rapidement débouché sur des négociations avec l’association patronale contactswiss en vue de conclure une CCT de branche. L’association de branche CallNet.ch s’est affilée en été 2017 à la CCT de branche. Le 1er juillet 2018, la CCT a finalement été déclarée de force obligatoire par le Conseil fédéral et s’applique désormais à tous les prestataires en Suisse. Il s’agit de la première CCT déclarée de force obligatoire dans ce domaine. Elle constitue un nouveau jalon dans le partenariat social.

Avantages de la CCT

Plus de 3000 employé-e-s profitent aujourd’hui dans toute la Suisse de la déclaration de force obligatoire de la CCT pour les centres de contact et d’appel. Dorénavant, les avantages suivants valent pour tous les employé-e-s:

  • Salaires minimaux clairement définis: selon la région, un salaire minimum de 3500 à plus de 5000 francs (loi: pas de réglementation)
  • 42 heures hebdomadaires (loi: 45 heures)
  • Obligation de saisir correctement le temps de travail
  • Obligation d’élaborer un contrat de travail écrit et de fixer le taux d’occupation
  • Limitation à 12 mois des rapports de travail à durée déterminée
  • En cas de licenciements: obligation de résilier par écrit le contrat de travail; délai de résiliation prolongé après la 5e année de service.
  • Dès la 6e année de service: 25 jours de vacances (loi: 20 jours)
  • En cas de maladie: 100% du salaire depuis le 1er jour de maladie jusqu’à la fin du délai d’attente, puis 80% du salaire pendant 730 jours au maximum (loi : 21 à max. 273 jours, selon la durée d’engagement)

Autres avantages pour les membres de syndicom

Deviens membre et profite notamment des prestations suivantes:

  • Assistance juridique professionnelle gratuite
  • Jusqu’à 500 francs par an pour des perfectionnements
  • De nombreux rabais chez nos partenaires
  • Remboursement de la contribution CCT obligatoire

Tes avantages en bref

Étude «Arbeiten im Call Center» (Travailler dans un centre d’appel)

L’étude montre que la branche des centres d’appel ne pourra maîtriser les défis du futur qu’en adaptant rapidement...

Regarder, télécharger, imprimer

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter